Menus de configuration dans le panneau d'administration

Lycée Condé

« Le vainqueur, ce n’est pas celui qui lève les bras à l’arrivée, c’est celui qui ne les baisse jamais »

C’est le message fort que retiendront les apprenties aides-soignantes de l’UFA Condé qui ont rencontré ce 17/09 Jonathan JOSSE, paraplégique et sportif de haut niveau, de passage à Besançon à l’occasion de son tour de France en handbike.

Jonathan nous a raconté sa vie : il a fait des études de charpentier, avant de devenir serveur et part travailler une année au Canada. A son retour en France, il rencontre Carine, l’amour de sa vie. Il projette d’ouvrir des chambres d’hôtes et accepte un poste de nuit en tant qu’agent d’entretien pour financer son projet.

Il a alors 24 ans, et c’est en se rendant au travail sur son scooter qu’il est fauché par un automobiliste qui lui refuse la priorité et s’enfuit, probablement alcoolisé. Il est projeté sur le mur d’une maison. Il cherche à se relever, mais ses jambes ne répondent plus. Il ne ressent aucune douleur lorsque les secouristes redressent sa cheville fracturée. Son corps bleuit, car sa rate est rompue, ce qui provoque une hémorragie interne. Il est conduit en soins intensifs, subit de nombreuses interventions chirurgicales, puis passe 4 mois et demi en centre de rééducation, entouré par sa famille qui ne l’abandonnera jamais.

Jonathan se questionne alors sur son avenir : « qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? ». Durant son séjour en rééducation, il découvre le handbike (vélo couché, adapté aux personnes paraplégiques), qui lui permet de s’épanouir, malgré son handicap. Il s’entraîne dur, et est rapidement sélectionné pour participer aux compétitions internationales. Il continue également à pratiquer la natation, sport qu’il a toujours apprécié.

Hélas, il chute de son fauteuil roulant quelques années plus tard, et se fracture le col du fémur. Cette nouvelle épreuve le plonge dans une dépression dont il sortira pour demander Carine en mariage. Peu après leurs noces, Jonathan décide de se lancer un nouveau défi : longer la Loire de la source à son embouchure en handbike.

Mais Jonathan ne s’arrêtera pas là : de retour de Saint Brévin les Pins, il décide de réaliser un projet inédit : un tour de France en handbike. Il constitue une équipe avec laquelle il réalise son tour de France en plusieurs étapes, et ponctue ses passages dans les grandes villes d’interventions auprès des lycéens et collégiens qu’il sensibilise à la prévention routière, à travers son témoignage.

Ses futurs projets ? : à 34 ans, il aspire à regarder grandir son fils, Timéo, né entre deux étapes de son tour de France, et à écrire ses mémoires avec des lycéens, avant de se tester peut-être au triathlon…

En tant que futures professionnelles de santé, le message de Jonathan est très formateur, et nous retiendrons de notre rencontre avec lui :

  • que nul n’est à l’abri d’un accident, et que la vie peut basculer du jour au lendemain

  • que nous devons changer notre regard sur le handicap : « ce n’est pas contagieux ! », nous dit Jonathan. Le handicap n’empêche pas de vivre, de réaliser de belles choses et de s’épanouir. Jonathan l’affirme : « mon handicap, c’est ma force ! »

Vous pouvez suivre les aventures de Jonathan sur sa page facebook : « le pari fou de Gino »

© Lycée Condé par VD Communication