Menus de configuration dans le panneau d'administration

Lycée Condé

La Renaissance à Besançon

La classe de 2ASSP1 a participé à une sortie pédagogique les lundis 17 et 24 septembre 2018 au centre-ville de Besançon. Cette sortie était organisée par Mme PERRON, accompagnée de Mme GOYET et d’une guide de la ville de Besançon. Les objectifs étaient de faire découvrir le patrimoine architectural de la Renaissance de Besançon, dans le cadre d’une séquence d’Histoire intitulée « Humanisme et Renaissance ».

La période de la Renaissance, né en Italie, s’étend du XVème  au XVIème siècle. Elle suit la période du Moyen âge.

A Besançon, pendant le Moyen âge, les maisons étaient construites en bois. Le bois était acheminé grâce à l’eau (le Doubs) et était réceptionné au niveau du site de la Rodia. Mais à partir de la Renaissance, ce type de construction a été stoppé suite à de nombreux incendies. Ce matériau a été remplacé par des pierres de Chailluz grises et blanches avec des reflets bleus. Cela a duré jusqu’au XIXème siècle.

 

L’idée de grande cour est ramenée d’Italie, plus précisément de Florence, par Nicolas Perrenot de Granvelle, conseiller de l’empereur Charles Quint. Sa femme, Nicole Bonvalot, eut l’idée de décorer sa maison de façon plus moderne grâce au style de la Renaissance, qui s’inspire beaucoup de l’Antiquité.

Cela peut se voir dans la cour de l’hôtel Champagney, avec par exemple les colonnes et les Zappatas qui correspondent à la partie évasée au- dessus des colonnes.

En sortant de cette cour, on peut admirer quatre gargouilles au-dessus de la façade. Au Moyen âge, elles servent à faire peur et à rejeter l’eau du toit par leurs gueules ouvertes.

 

L’architecture de la Renaissance est très caractéristique.

Les fenêtres sont en forme d’accolades simples ou doubles. Elles commencent à être régulières et symétriques au temps de la Renaissance. Chaque fenêtre est séparée par des meneaux et elles sont également toutes reliées par une corniche qui est la jonction entre elles par une ligne de pierre. On appelle aussi un croisillon la forme coupée en croix des fenêtres.

 

Au-dessus des fenêtres, des portes…, se trouvent aussi ce que l’on appelle des frontons triangulaires ou de semi-circulaires. Ces frontons sont portés par des consoles qui peuvent être par exemple en forme de S.

 

Les claveaux et les tables sont tous deux des détails structuraux. Les claveaux sont de grandes pierres qui ressortent du mur, comme on peut le voir au-dessus de la porte du Palais de Justice de Besançon. Les tables elles, sont des décors très fins qui ressortent également de la façade. Elles se trouvent souvent entre deux fenêtres.

 

Entre chaque fenêtre, on peut trouver des niches pouvant accueillir des statues posées sur un socle.

La Renaissance est une période où beaucoup de propriétaires de demeures avaient leur propre blason familial. On peut par exemple relever sur l’un de ces blasons la devise latine : « Fac bene ne timeas » qui signifie : «  ne craint pas de bien faire ».

En-dessous, le blason de la famille de Nicole Bonvalot, dans la cour de l’Hôtel Champagney.

 

Bien d’autres détails caractérisent le patrimoine architectural de la Renaissance à Besançon. Alors, allez flâner au centre-ville et levez les yeux, vous ne serez pas déçus !

Justine FAIVRE et Sara ELGHERISIE, élèves de 2ASSP1

 

© Lycée Condé par VD Communication